14 octobre 2021
Quels aliments peuvent provoquer de l'eczéma ?

Quels aliments peuvent provoquer de l’eczéma ?

Savez-vous qu’il pourrait y avoir un lien entre l’eczéma et l’alimentation ?

Selon l’Assurance Maladie, environ 3% des adultes et 6% des enfants souffrent d’allergies alimentaires. C’est une tendance qui va continuer à s’accentuer.

Ainsi, dans les 2 à 48 heures qui suivent l’ingestion d’un aliment allergène, des lésions importantes de la peau, ainsi que du palais et/ou de la gorge, peuvent survenir.

Par ailleurs, si vous souffrez déjà de dermatite atopique, certaines habitudes alimentaires peuvent favoriser l’apparition de crises d’eczéma en augmentant l’acidité salivaire ou en déclenchant une réaction inflammatoire.

crème eczema bébé

Concentrez-vous sur les réflexes anti-misconducteurs !

Si vous souffrez d’allergies alimentaires, évitez ce repas. Le mieux est de consulter un allergologue. Il pourra effectuer des tests cutanés pour identifier rapidement l’aliment à l’origine des problèmes.

Vous pouvez également mener votre propre enquête en personnalisant vos menus. Voici quelques aliments qui sont fréquemment cités lorsqu’il est question d’un lien entre l’eczéma et l’alimentation :

  • Vache lait (sous toutes ses formes : beurre, crème, fromage…).
  • les œufs
  • les crustacés et les poissons
  • Céleri, tomates, concombres, fraises, pêches, et agrumes sont quelques fruits et légumes.
  • L’arachide, ainsi que tous les aliments qui en contiennent (cacahuètes…)

Un conseil bonus pour votre bébé : L’attente jusqu’à 6 mois, surtout s’il y a des ascendants atteints de dermatite atopique dans la famille, permet de réduire le risque d’allergies alimentaires chez le bébé. Introduisez certains aliments progressivement, et un seul à la fois, dans son alimentation : les œufs et le poisson (après 12 mois), ainsi que tous les aliments oléagineux (après 3 ans). Nous vous recommandons bien entendu en parallèle d’appliquer une crème eczema sur les plaques de votre bébé.

crème eczema bébé

Si vous souffrez de dermatite atopique, ne vous en approchez pas.

Lorsque l’on souffre de dermatite atopique, il est essentiel de maintenir une alimentation saine. Au-delà de la composition des repas, qui doit être équilibrée (il faut inclure des féculents, des légumes et des graminées), il faut réduire ou éliminer les aliments qui pourraient aggraver l’eczéma.

La consommation de sucre doit être réduite au minimum.

Pour commencer, évitez les aliments sucrés comme les gâteaux et les pâtisseries, les jus de fruits et les sodas, les sucreries et les flans à base de lactose, les céréales (au petit-déjeuner et au déjeuner) et les composés industriels (sauf s’ils sont sans sucre).

Ensuite, apprenez à reconnaître le sucre dans les aliments transformés et les plaques industrielles. Si vous regardez attentivement la liste des ingrédients, vous constaterez qu’il est présent partout : jambon, mayonnaise, soupes, saucisses/merguez, plats surgelés, conserves… Il peut également porter plusieurs noms : amidon de mammifère (ou autres amidons), fructose, caramel, sirop, lactose… Un bon indicateur est la teneur en glucides du produit.

Choisissez les meilleures matières grasses.

Pour maintenir le lien entre eczéma et alimentation, il est nécessaire de modifier certaines (mauvaises) habitudes. Sont bannis (dans la mesure du possible) : le beurre frit, la margarine frite, la crème fraîche frite, les huiles standard et la cuisine industrielle.

Pour continuer à vous faire plaisir et à prendre soin de vous, privilégiez les aliments faits maison, le beurre frais, la crème fraîche et l’huile pressée à froid pour les vinaigrettes et la cuisson (dans ce cas, utilisez l’huile d’olive).

Réduisez l’acidité de votre corps pour éloigner l’eczéma.

Douleurs abdominales, sensations d’inconfort, problèmes de transit… L’acidité de votre corps augmente si vous souffrez de colopathie fonctionnelle (également connue sous le nom de syndrome de l’intestin irritable). L’acidité et la dermatite atopique, en revanche, ne font pas bon ménage !

La réponse est la suivante :

  • Séparez la consommation de fruits et légumes de celle de féculents (riz, pâtes, pain, pommes, etc.).
  • Réduisez votre consommation d’aliments contenant du gluten (pain, semoule, pâtes, bière, harissa…).
  • Réduisez votre consommation de lait évaporé pour éviter les crises.

Parce que votre organisme ne supporte pas forcément le lactose (qui provoque des troubles digestifs), les acides gras saturés (qui sont toxiques pour l’organisme) et les protéines qu’il contient (qui sont une source importante d’allergies et d’intolérances), le lait de vache peut déclencher des poussées d’eczéma.

Par conséquent, contentez-vous de yaourts, de 10 à 20 grammes de beurre non salé par jour, et d’un peu de fromage de temps en temps.

Cindy

Cindy

Je suis Cindy, une Végan de la première H ! Je vous partage sur mon site des idées de recettes végan, des actualité, de la culture et des articles de fonds sur notre mode de vie. J'espère sincèrement que vous prendrez plaisir à lire ces articles.

Voir tous les articles de Cindy →