14 octobre 2021
végans peur

Pourquoi les végans sont agressifs ?

Pourquoi les végans font peur ?

Pourquoi ils sont haïssables ? Pourquoi ils sont désagréables ? etc. Je me suis dit que c’était une bonne occasion d’approfondir le sujet en écrivant un article plus long et plus fouillé. J’ai donc commencé à me documenter et à réfléchir à ce que je pouvais dire de plus jusqu’à ce que je me rende compte que je n’allais pas pouvoir le résumer en une seule article.

Alors voilà, c’est juste l’introduction d’un article qui sera long et qui va se révéler être une sorte de roman. Qui plus est, j’ai l’impression que cet article sera plus facile à comprendre si vous n’êtes pas végane. C’est pourquoi je vous recommande de le regarder et de le lire mais de ne pas vous sentir obligée d’y répondre.

Pourquoi les végans sont-ils si agressifs ?

Mes premières pensées ont été orientées vers une explication psychologique. C’est-à-dire que je me suis dit que les végans pouvaient se sentir menacés par le fait qu’ils sont minoritaires et qu’ils ont peur de perdre leur statut de minorité. C’est l’idée que si des gens sont omnivores mais qu’ils vont réduire leur consommation de viande, les végans peuvent être menacés.

Ça peut être un peu difficile à comprendre, alors je vais y revenir plus en détails. Le fait que les végans soient minoritaires est quelque chose que j’ai déjà parlé dans un article sur le véganisme. Les végans sont une minorité parce qu’il y a des gens qui défendent des valeurs de véganisme mais qui ne se considèrent pas eux-mêmes végans. Par exemple, la plupart des gens qui défendent les animaux ne se considèrent pas eux-même véganes.

Pourquoi ? Parce que le véganisme implique des choix alimentaires très restrictifs et un mode de vie qui n’est pas la norme : on ne peut pas vivre comme ça si on n’a pas le temps ou l’énergie. Donc, à moins que vous ne vouliez vraiment vivre comme ça, vous ne vous identifierez pas aux valeurs de véganisme.

plats legumes vegas

En effet, pour être végane, il faut avoir une motivation de base de ne pas manger de produits d’origine animale, et on doit être prêt à accepter des contraintes qui vont aller bien au-delà de cette motivation. Par exemple, il faut choisir des produits qui ne sont pas d’origine animale, on doit avoir une alimentation saine, et on doit aussi prendre en compte l’impact de ses achats sur le monde. Vous avez vu l’article sur les liens entre l’alimentation animale et les émissions de CO2 ?

Dans un article plus précis sur le sujet, j’ai écrit que l’alimentation végétale est plus écologique que l’alimentation de viande. C’est un fait. Mais je suis consciente que cela ne suffit pas à convaincre les gens parce que c’est une logique qui ne fonctionne pas sur le plan émotionnel. J’ai l’impression que la plupart des gens ne veulent pas entendre ces arguments car ils ne veulent pas se sentir coupables ou parce qu’ils s’imaginent que si les gens se mettent à manger plus de viande, cela va créer plus d’emplois et ça va aider les éleveurs. C’est pourquoi j’ai tenté de trouver un argument plus frappant.

Un argument frappant ?

Un argument frappant, c’est un argument qui touche le cœur des gens et qui leur fait voir les choses différemment. En l’occurrence, je voulais un argument qui prouve que pour produire de la viande, il faut tuer des animaux et que ça n’a pas de sens de ne pas avoir de compassion pour ces animaux. En écrivant cet article, j’ai découvert que ce n’était pas l’argument que j’avais toujours pensé. J’ai découvert qu’il y avait un autre argument qui était plus solide et qui était plus facile à comprendre.

petit dejeuner vegan

Mais avant de revenir à cet argument, j’ai un peu parlé de la peur de perdre la minorité. J’ai découvert que ce n’était pas une bonne explication parce que je ne pense pas que les végans craignent qu’ils perdent le statut de minorité. En fait, je pense que les végans sont plus nombreux qu’on ne le croit.

Mais, oui, il y a bien quelque chose de plus profond qui se passe.

Je ne crois pas qu’il s’agisse de la peur de perdre la minorité mais de l’incapacité des gens à se positionner eux-mêmes face à ce qui les agace. Si vous êtes végane, vous savez peut-être que dans la plupart des cas, les gens n’ont aucun problème avec les végans. Ils savent qu’ils ne sont pas seuls et ne sont pas obligés de se justifier.

Et si vous n’êtes pas végane, vous savez peut-être que les végans vous font du mal, mais vous ne savez pas pourquoi. Si vous êtes végane, vous savez que vous ne faites pas de mal, mais vous ne savez pas comment vous positionner face à ce qui vous agace. Si vous n’êtes pas végane, vous savez que vous ne faites de mal à personne et vous ne savez pas comment vous positionner face au fait que les végans vous font du mal.

C’est pour ça que les végans sont agressifs. Je ne sais pas si j’ai bien résumé le problème, mais voilà, je le vois comme ça.

Le problème de la compassion

J’ai parlé de la peur de perdre la minorité comme explication de la colère des végans mais je ne suis pas convaincue. Si cette peur pouvait expliquer la colère des végans, ça n’expliquerait pas la violence des végans envers les omnivores. Ça n’expliquerait pas le rejet des végans et l’intolérance que les végans ont à l’égard des omnivores.

cerises veganes

Lexplication que jai trouvée cest que les végans ont peur de perdre leur compassion envers les animaux par expérience. Ils ont choisi de devenir végan pour protester contre la mauvaise utilisation des animaux dans lagriculture. Donc ils mènent une vie saine et équilibrée, mais le fait dêtre omnivore les empêche de voir et de ressentir la souffrance des animaux. Une fois quils choisissent de devenir végan, ils prennent conscience de la souffrance des animaux, et ils ne veulent pas laisser ressortir cette souffrance.

Cindy

Cindy

Je suis Cindy, une Végan de la première H ! Je vous partage sur mon site des idées de recettes végan, des actualité, de la culture et des articles de fonds sur notre mode de vie. J'espère sincèrement que vous prendrez plaisir à lire ces articles.

Voir tous les articles de Cindy →